La Maison de Sèvre ou la joie de vivre

Gisèle, témoin direct de la maison, et Michel Leclerc, réalisateur du documentaire Pinguin, Goéland et leurs 500 enfants  nous ont raconté leur histoire

Escrit per Helena Marsol

Pendant le mois de novembre dans la matière de littérature française, nous avons travaillé un très beau documentaire appelé «Pinguin, Goéland et leurs 500 enfants ». Celui-ci parle d’un couple qui, juste après la Deuxième Guerre Mondiale, a accueilli beaucoup d’orphelins (dont quelques-uns étaient juifs) derrière les murs de leur école « La Maison de Sèvre ». Cette maison avait comme objectif de montrer aux petits enfants (qui venaient de vivre des expériences très traumatisantes) la joie de vivre, même pendant cette mauvaise époque. 

À partir de ce documentaire et du travail d’analyse que nous avons réalisé en classe, nous avons eu la chance d’assister à une table ronde le 2 décembre avec Michel Leclerc (réalisateur du film), Marie Molino (monteuse du film), Gisèle (témoin direct de la maison de Sèvre) et sa fille Pascale. 

La rencontre a commencé par une série de réflexions que les élèves ont formulé après avoir vu le documentaire. Pendant la première heure on a ouvert un débat dans lequel nous avons pu discuter avec tous les invités et leur poser quelques questions autour la réalisation du film. Pendant la deuxième heure, Gisèle est arrivée avec sa fille Pascale préparée pour répondre à nos questions sur ses expériences à la maison de Sèvre.

L’expérience s’est très bien passée. L’es élèves ont pu partager un beau moment avec le réalisateur, la monteuse et les témoins, qui leur ont permis d’enrichir beaucoup les connaissances de l’histoire de La Maison de Sèvre. On en gardera un très bon souvenir.